Économie (08/12)

La Chine est la première puissance économique du monde.

RDC (08/12)

Kabila renforce sa majorité dans un gouvernement de « cohésion nationale ».

Côte d'Ivoire (10/12)

La police vient d'envahir le siège du FPI.

CONGRÈS FPI (11/12)

Un hélicoptère survole la résidence du Président Gbagbo.

Actualité

Souvent perçue comme un luxe parce qu’elle permet de choisir entre deux sélections, la binationalité peut vite se transformer en "cadeau empoisonné" pour les joueurs concernés, dixit le néo-international congolais Cédric Bakambu. Cloué au pilori après avoir fait faux bond à l’Algérie, Nabil Fekir vient de l’apprendre à ses dépens.

"On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille", dit le proverbe. Un adage dont les joueurs binationaux pourrait faire leur hymne. Bien loin de l’image dorée qu’elle renvoie au premier abord et des jalousies qu’elle peut susciter, la binationalité ne représente pas toujours un avantage. Au contraire. Pour Cédric Bakambu, elle peut même se transformer en "cadeau empoisonné".

Né en France et international tricolore jusqu’en U20, l’attaquant de 23 ans vient tout récemment de répondre favorablement à l’appel de la RD Congo, le pays de ses origines (il s’est blessé en club depuis et ne pourra tenir sa place). Non sans avoir hésité pendant quelques années. "J’ai été en contact avec la RDC depuis deux ans via Claude Le Roy (ancien sélectionneur, ndlr). Je m’étais laissé le temps de la réflexion", rappelle-t-il à Lequipe.fr.

Bakambu : "Plein de paramètres à prendre en compte"

"C’est une décision hyper difficile, parce qu’elle est lourde de conséquences et qu’il y aura forcément de la déception dans l’un des deux camps", explique l’ancien Sochalien. "D’un côté, il y a la famille, les amis, la carrière, de l’autre, l’histoire de chacun. Il y a plein de paramètres à prendre en compte. J’ai suivi l’histoire de Nabil Fekir, ça a dû être un choix difficile pour lui aussi."

En faisant faux bond aux Fennecs, le Lyonnais s’est attiré la foudre des supporters algériens. Désormais surnommé le "harki" (Algériens qui ont combattu du côté de la France pendant la guerre d’indépendance, ndlr), il a aussi profondément déçu son grand-père, apparu au bord des larmes à la télévision algérienne.

"Nous sommes toujours sous le choc. On ne s’attendait pas du tout à ce que Nabil choisisse la France. On avait vraiment espoir de le voir porter un jour les couleurs nationales, mais que voulez-vous...", déplore l’ancien. "Bien sûr qu’on est énormément déçus. Pourtant, il m’avait assuré qu’il allait jouer pour les Verts et même son père était confiant. Je ne comprends pas ce qui s’est passé".

Afin d’éviter de se retrouver dans pareille situation, certains binationaux choisissent… de ne pas choisir. Quitte à faire une croix sur une carrière internationale. Né en France d’un père sénégalais et d’une mère marocaine, le "tri-national" Abdoulay Konko a régulièrement été annoncé dans les petits papiers des trois sélections lorsqu’il était au sommet de son art en 2009/2010.

Konko : "Epargner des souffrances à mes parents"

Mais le défenseur notamment passé par la Lazio Rome et le FC Séville n’a jamais franchi le pas. De peur de faire mal autour de lui. "J’ai été appelé par le Maroc et le Sénégal mais j’ai décliné respectueusement parce que je ne voudrais pas blesser l’un ou l’autre de mes parents en choisissant une sélection plutôt qu’une autre", confiait-il récemment à la BBC. "Je ne voulais pas créer des tensions dans ma famille, j’ai décidé de rester neutre".

"J’aime mes parents et je préfère leur épargner les souffrances engendrées par la réaction de fans déçus. Personne n’en serait sorti vainqueur", assure le Laziale qui dément avoir snobé les deux sélections africaines. "J’ai lu dans la presse que j’attendais d’être appelé en équipe de France. Ce n’est que pure spéculation." C’est souvent le lot lorsqu’il est question de binationaux.

ROMAIN LANTHEAUME

Politique

Côte d’Ivoire : Fier de sa « mobilisation » Affi raille ses ex-camarades et fait semblant « d’attaquer » Ouattara
vendredi 22 mai 2015
Si l’objectif était de remplir le palais des sports de Treichville, on peut avouer qu’Affi a relevé ce défi au moins à 80 %. Les 4 mille... Lire la suite...
Cote d'Ivoire: Une coalition qui fait trembler Ouattara
vendredi 22 mai 2015
A peine ont-il signé l’acte de naissance de la coalition pour le changement que le régime tremble déjà et décide d’arrêter les signataires... Lire la suite...
Côte d’Ivoire: La jeunesse du CNC pret à l'assaut
vendredi 22 mai 2015
Dérives du régime – La jeunesse de la CNC lance «un vaste mouvement de protestation» La jeunesse de la Coalition nationale pour le changement... Lire la suite...
RDC: volte-face du parti de Tshisekedi à propos du dialogue national
vendredi 22 mai 2015
L'UDPS, le parti d'opposition en République démocratique du Congo, change son fusil d’épaule. Farouchement hostile à tout dialogue politique... Lire la suite...
Burundi: la Belgique suspendra son aide en cas de 3e mandat de Nkurunziza
vendredi 22 mai 2015
La Belgique tape du poing sur la table. Si le président Nkurunziza accède à un troisième mandat, elle mettra fin aux aides publiques qu'elle... Lire la suite...
Bujumbura: les manifestants dans la rue malgré la répression policière
vendredi 22 mai 2015
Depuis trois jours, la police du Burundi tente d'enrayer le mouvement de protestation, contre le 3e mandat, en cours depuis plus de trois semaines... Lire la suite...
Cote d'Ivoire: Le port d'Abidjan paralysé
jeudi 21 mai 2015
De violentes protestations paralysent le port autonome d'AbidjanLe port Autonome d’Abidjan est actuellement encerclé par les agents de sécurité... Lire la suite...
Côte d’Ivoire: Auto-attaque et les déstabilisations imaginaires du gouvernement
jeudi 21 mai 2015
Attaque toutes azimuts – Pourquoi la CNC doit jouer collectifs pour faire mentir les sceptiquesDepuis la signature vendredi 15 mai de la charte de... Lire la suite...
Côte d’Ivoire : Le retour de l’Ambassade des Pays-bas à Abidjan à l’étude
jeudi 21 mai 2015
Les Pays-Bas réfléchiraient «sérieusement» à la réouverture complète de leur Ambassade d’Abidjan, fermée suite à la crise de 2002.... Lire la suite...
RDC: Fred Bauma (Lucha) reste en détention préventive
jeudi 21 mai 2015
Le militant congolais Fred Bauma, du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), basé dans l'est de la République démocratique du Congo... Lire la suite...

L'Éditorial

Quand les Européens étaient noirs


Il y a encore 8 000 ans, la plupart des habitants de l’Europe étaient noirs, affirme le magazine Science News citant un rapport présenté à la 84e Conférence de l’Association de l’anthropologie physique des États-Unis.
Les chercheurs ont étudié les gènes qui avaient survécu à la plus forte sélection naturelle des dernières 8 000 années.En comparant ceux des Européens anciens et modernes (des participants du projet « 1000 génomes »)....

Lire la suite ...

 

Méteo

Partiel. Nuageux

26°C

Abidjan

Partiel. Nuageux

Humidité: 94%

Vent: 1.61 km/h

  • 22 May 2015

    Thunderstorms 31°C 25°C

  • 23 May 2015

    Thunderstorms 31°C 25°C

Destiny_marque.jpg h_s.jpg destiny.jpg

Convertisseur de Devises



Vidéo Tourisme

Aller au haut